loader

12ème SEMINAIRE INSTITUTIONNEL

« L’AGRICULTURE DURABLE : DU CONCEPT A L’ACTION »
Rabat, le 10 Janvier 2014

NOTE DE PRESENTATION

LE CONTEXTE



Le Maroc a fait du développement durable plus qu’un désir d’avenir, un impératif du présent! Dans le Discours du Trône de 2010, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a insisté sur la nécessité « d’un modèle et de démocratie que Nous voulons spécifiquement marocain. Induisant un développement harmonieux, ce modèle repose sur une croissance économique soutenue, propre à confronter notre politique de solidarité sociale. Il a aussi vocation à favoriser un développement durable, prenant en compte les impératifs de l’environnement. C’est également un modèle dont la méthodologie repose sur les règles de bonne gouvernance… » Aujourd’hui, notre pays dispose d’une Charte Nationale de l’Environnement et du Développement Durable qui invite à l’élaboration d’un plan d’action intégré ayant des objectifs précis et réalisables dans tous les secteurs d’activité. Cette dynamique est en diapason avec la mouvance internationale relative à l’élaboration des Objectifs de Développement Durable, ODD-post 2015, en vertu de la déclaration de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, Rio+20, organisée au Brésilen 2012. La durabilité de l’agriculture et des systèmes alimentaire figure parmi les priorités considérées dans le processus encours relatif à la définition des ODD-post 2015 sous l’égide de l’ONU.
Le Plan Maroc Vert a engagé l’agriculture marocaine dans un tournant décisif lui imprimant une dynamique d’évolution harmonieuse, équilibrée et évolutive qui tient compte de ses spécificités et ses marges de progrès pour faire face aux nouveaux enjeux. Il se fonde sur une vision d’une agriculture :
        • Territorialement diversifiée grâce à une reconnaissance des possibilités de chaque ensemble agro-écologique, de chaque terroir ;
        • Sociologiquement plurielle en associant dans une même spirale de progrès les stratégies de production différenciées de catégories d’exploitations agricoles morphologiquement différentes et fonctionnellement diverses ; et
        • Durable en préservant les ressources naturelles sur lesquelles elle se fonde.
Le Plan Maroc Vert s’inscrit, de ce fait, dans la trilogie du développement durable conjuguant l’efficience économique, l’équité sociale et la préservation des ressources naturelles. Mais pour que cette ambition se transforme en réalité sur le terrain il est nécessaire d’infléchir les conceptions d’ensemble, les choix techniques et technologiques et les modes de gouvernance du secteur agricole, à tous les niveaux, vers une adaptation beaucoup plus précise aux exigences d’un développement agricole et rural durable.

L’OBJECTIF




Cette onzième édition du Séminaire Institutionnel du Conseil vise principalement à faire émerger une vision partagée qui scelle, sans équivoque, un engagement collectif pour une agriculture durable. Cette vision doit donc féconder l’action, lui conférer un sens, une cohérence et une efficacité pour remédier aux problèmes les plus aigus soulevés par les tendances actuellement à l’œuvre. Pour réaliser cet objectif le Séminaire traitera, plus spécifiquement, des questions suivantes:
        1. Comment réinventer le concept de durabilité et quels en sont les principes directeurs pour son opérationnalisation effective sur le terrain ?
        2. Comment assurer le mixage optimal entre l’efficacité économique, l’équité sociale et la préservation des ressources naturelles pour une plus grande durabilité de l’agriculture ?
        3. Comment les principes de l’intensification écologique peuvent-ils réduire la vulnérabilité de l’agriculture et la rendre plus durable et plus résiliente?
        4. Comment les acteurs parviennent-ils à conjuguer la compétitivité et la durabilité de l’agriculture au niveau territorial ?
        5. Quelles politiques, quelles institutions et quels modes de gouvernance pour accroitre la durabilité de l’agriculture et ses capacités de résilience ?

LE PROGRAMME

Jeudi 08/12/2011

8H30         Accueil des participants
9H00         Ouverture
9H10         L’INTENSIFICATION ECOLOGIQUE
Conférence inaugurale | Mme Marion Guillou : Présidente du Consortium français pour la Recherche et l’Enseignement en Agriculture, Alimentation, Santé Animale et Environnement | Agreenium, France
9H40         PRODUIRE PLUS ET MIEUX DANS LES ZONES A ECOLOGIE FRAGILE | Pr Mohamed Badraoui : Directeur de l’Institut National de la Recherche Agronomique INRA, Maroc
10H10         Discussion
10H30         Pause
11H00         L’AGRICULTURE DURABLE : LA VISION RENOUVELEE DE LA FAO | Mr Jean-Marc Faurès : Division des Terres et des Eaux FAO, Rome
11H30         LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DES ZONES OASIENNES ET DE L’ARGANIER | Pr Brahim Hafidi : Directeur Général de l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier ANDZOA, Maroc
12H00         REGARDS CROISES FILIERES ET TERRITOIRES - PROSPECTIVE LA FRANCE ET SES CAMPAGNES 2025-2050 - Mr Guillaume Benoit : Ingénieur Général, Conseil Général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces Ruraux CGAAER, France
12H30         Discussion
13H15         Clôture
13H30         Déjeuner

PARTICIPANTS


Participants étrangers
  1. Mohamed Sadiki         (Secrétaire Général)
  2. AbirLemseffer         (Chef de Cabinet)
  3. Michael Hage         (Représentant FAO, Rabat)
  4. Marion Guillou         (Présidente d’Agreenium- France)
  5. Michel Helfter         (Conseiller pour les affaires agricoles-France)
  6. Jean-Marc Faurès         (DTE, FAO-Rome)
  7. Guillaume Benoit         (Ingénieur Général CGAAER-France)
  8. Moha Marghi         (Conseiller du M. le Ministre)
  9. Bachir Saaoud         (Conseiller du M. le Ministre)
  10. Amine El Guerrouj         (Directeur Général ADA)
  11. Brahim Hafidi         (Directeur Général ANDZOA)
  12. JamaleddineJamali         (Secrétaire Général, Crédit Agricole du Maroc)
  13. Ahmed Ouayach         (COMADER)
  14. Mohamed Besri         (Académie Hassan II des Sciences et Techniques)
  15. Mohamed Badraoui         (Directeur de l’INRA)
  16. Mohamed Laamrani         (Inspecteur Général)
  17. Fatiha Berrima         (Directrice ONCA)
  18. AbderrahimZhari         (Directeur DAAJ)
  19. Ahmed Bentouhami         (Directeur ONSSA)
  20. Adil El Oufir         (Directeur DRH)
  21. Jawad Bahaji         (Directeur DEFR)
  22. Soufiane Larguet         (Directeur DSS)
  23. Majid El Yacoubi         (Directeur DF)
  24. Chaouki Nabil         (Directeur DDFA)
  25. Majid Lahlou         (Directeur DSI)
  26. Ahmed El Bouari         (Directeur DIAEA)
  27. JabraneReklaoui         (Directeur DERZM)
  28. Said Ouattar         (Directeur, IAV Hassan II)
  29. Taoufiq Benziane         (Directeur ENA, Meknès)
  30. AbdessadekSasbou         (Directeur de l’ENFI)
  31. LahcenOuali         (DRA de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer)
  32. Akka Ait Mekki         (Professeur, ENA, Meknès)
  33. Lahcen Kenny         (DirecteurAgrotech SMD)
  34. Moha Farahi         (Directeur CRP2)
  35. Mohamed Ait Kadi         (Président, CGDA)
  36. Grigori Lazarev         (Panel Scientifique)
  37. Khalid Bouchamma         (Conseiller, CGDA)
  38. Abdelkader Saidi         (Chargé de mission CGDA)
  39. Hassan Kordass         (Chargé de mission CGDA)