loader

PREMIÈRE ÉDITION

ATELIER SUR « LES SYSTEMES ET METHODES D’INFORMATION, D’ANALYSE ET DE PROSPECTIVE DANS LE SECTEUR AGRICOLE »
20, 21 & 22 Décembre 2001, Rabat, Maroc
EN COLLABORATION AVEC LA DPAE ET AVEC L’APPUI DE LA FAO

NOTE DE PRESENTATION

OBJET

Le Conseil Général du Développement Agricole (CGDA) est un organe permanent de réflexion, de proposition et de conseil auprès du Ministre de l’Agriculture. Il est, en particulier, appelé à :
  • Analyser et émettre des avis sur toutes questions relatives à la politique agricole et au développement rural ;
  • Formuler des propositions relatives à la définition des choix et des orientations dans le domaine agricole.
Le Conseil, avec l’appui de la FAO, organise au profit de ses membres un atelier sur « les systèmes et méthodes d’information, d’analyse et de prospective dans le secteur agricole ». L’objet principal de cet Atelier est de faire émerger thèmes, méthodes et informations comme éléments structurants du travail de fond du Conseil. En outre, il est conçu comme un moyen de favoriser l'interaction pluridisciplinaire entre les Conseillers autour de la réflexion sur les problématiques et méthodes d'analyse.

CONTENU & ORGANISATION

L’atelier est structuré en trois parties :
  1. une réflexion sur les thèmes et outils de la veille stratégique nécessaire à la fonction d'anticipation du Conseil.
  2. une introduction aux méthodes économiques de l'analyse des politiques et à leur utilisation.
  3. une réflexion sur l'application de ces méthodes au contexte de territorialisation, différenciation et intégration économique qui sont au coeur des stratégies de long terme.
Sur cette base, l’atelier se déroulera en 3 jours comportant 6 sessions d’une demi-journée.

I° Session : Veille stratégique
Le but de la Veille stratégique répond à la mission d’anticipation du Conseil. Il s’agit d’installer au sein du Conseil un dispositif qui le tienne informé sur les faits porteurs d’avenir (faits émergents et ruptures de tendance). Les difficultés de cette tâche tiennent à un domaine d’investigation a priori très large, et les informations utiles sur les signes de changement peuvent sembler mineures initialement ; on distinguera ce qui concerne les signes de changement au sein du Maroc, et ceux qui relèvent du domaine international.
       la - Veille intérieure (au sein du Maroc )
Elle doit s’organiser autour de thèmes stratégiques qui résultent de la prospective cadre (exprimée par les stratégies 2020 : domaines dans lesquels des signes de changement favorable ou défavorable sont à surveiller pour la mise en œuvre et le pilotage des stratégies envisagées). On pourra les rechercher dans des domaines tels que les attitudes, mentalités et comportements des acteurs du secteur (attitudes face au marché, face au rôle de l’Etat, face à la modernisation, prise de responsabilité, etc.)
Les sources d’information vont du domaine statistique (par exemple : rendement mesuré non par rapport à l’hectare, mais par rapport au m3 d’eau consommée, reflétant le rôle critique de cette ressource pour le futur de l’agriculture marocaine) au domaine des informants (réseau de personnes pouvant aider à déceler les changements de comportements ).
       lb - Veille extérieure ( international)
Les thèmes stratégiques relèvent des catégories économie et marchés, technologie, accord internationaux, innovations institutionnelles et nouvelles démarches dans le secteur agricole et les politiques.
Cette session s’attachera à l’identification de thèmes stratégiques ; informations et sources possibles; esquisse d’organisation de l’information (recueil, évaluation, suite à donner) ; innovations institutionnelles, fonctionnement au sein du Conseil, dynamique de groupe…

2° Session : Méthodes d'analyse des politiques par l'analyse des prix
Deux types de méthodes sont utilisées pour « l’analyse des politiques » : un premier groupe, qui fait l’objet de cette 2° session, est basé sur une analyse des prix qui permet d’identifier l’impact des politiques suivies (mesures tarifaires et autres à la frontière, taux de change, subventions et taxations, dans le secteur ainsi qu’en amont et aval) et des dysfonctionnements du marché sur la structure des prix en vigueur et leur influence sur les comportements des agents et, par suite, la performance du secteur. L’autre type de méthode est « l’analyse de filière » qui fait l’objet de la 3° session ci-après.
       2a – présentation des concepts et utilisation des différents outils
Elle portera sur différents outils comme la protection nominale et effective, coût en ressources domestiques, matrice d'analyse des politiques, équivalents subvention au producteur et au consommateur (méthode OCDE).
       2b- présentation et discussion de leur application à des exemples marocains.


3° Session : L'analyse de filière
       3a- présentation de la méthode
délimitation de la filière, identification des acteurs, établissement des comptes de filière ; utilisations (formation des prix, répercussion des mesures de politiques, divergences et convergences d'intérêts entre parties prenantes).
       3b- étude de cas de la filière céréalière au Maroc
       3c- discussion: besoins en information, perspectives d'utilisation, conclusions qu'ils permettent, limitations


4° Session : Questions soulevées par la territorialisation et la différenciation selon les exploitations
Quelle que soit la démarche institutionnelle de détermination et mise en œuvre des politiques, la prise en compte de leurs effets différentiels au sein du secteur (selon les zones et les types d’exploitations, étant données les spéculations pratiquées, les coûts de production, les capacités d’adaptation au changement etc…) est une étape nécessaire. La volonté stratégique de décentralisation et responsabilisation suppose en outre une réforme des pratiques de la part de l’Etat et de ses partenaires, qui requiert une stratégie du changement au sein du Ministère de l’Agriculture en particulier.
       4a- territorialisation
  • utilité et besoin en information d'une analyse territorialisée d'impact des politiques;
  • exemple de la filière céréalière;
  • les informations qui seraient nécessaires à l’analyse territorialisée de l’impact des politiques sont considérées à présent comme généralement non disponibles: quelle démarche approximative reste possible avant que ces informations deviennent accessibles ?
  • système d'information : exploitation et extension de l'Atlas ?
       4b- types d'exploitation
  • utilité et besoin en information d'une analyse par type d'exploitation de l'impact des politiques;
  • exemple de la filière céréalière;
  • quelle démarche approximative est possible ?
  • système d'information : collection de comptes-type d'exploitation.


5° Session : Intégration de l'agriculture dans le développement
       5a- enrichissement aval des filières
Rôle des politiques de soutien, de la fiscalité, autres facteurs de blocage / développement ;
       5b-l'agriculture dans le développement rural
Interactions positives (petit réseau urbain; services à l'agriculture; la technologie agricole a t'elle un rôle ?)
       5c-la diversification non agricole en milieu rural
(tourisme rural et autres opportunités)

6° Session : Conclusion
Discussion de groupe :
       6a - thèmes et systèmes d'information prioritaires pour le Conseil Général
À cette occasion les orientations dégagées lors de la première session sur la veille stratégique pourront être complétées et précisées à la lumière des débats tenus tout au long de l’atelier.
       6b- autres question importantes mais non traitées lors de l'Atelier
De nombreux aspects spécifiques et importants pour l’activité du Conseil n’auront pu être traités lors de l’atelier (par exemple : fiscalité agricole ; implications des accords de l’OMC ; commercialisation ; financement de l’agriculture et finance rurale ; lutte contre la pauvreté ; prise en compte de la sécheresse comme caractéristique structurelle ; multiples fonctions de l’agriculture et reconnaissance de la contribution du secteur à la société marocaine ; …). Cette session servira à prendre note des principaux thèmes et envisager en tant que de besoin les modalités d’une information.

LE PROGRAMME

Jeudi 20/12/2001

09H00         Ouverture
09H15         Présentation du système d’information agricole (DPAE)
09H45         Veille Stratégique et Intelligence Economique (R .Benhaim et R. MERGUI)
10H15         Veille Stratégique et Accords Internationaux UE, OMC (DPAE)
10H45         Pause Café
11H15         Discussion
12H00         L’analyse de Filières (P. FABRE, CIRAD)
13H30         Déjeuner
15H00         Exemple de la Filière Céréalière (DPAE)
15H30         Discussion
16H30         Pause Café
17H00         La Territorialisation des Politiques Agricoles ( A. LAOUINA)
17H30         Différentiation des Politiques Agricoles selon les types d’Exploitations (DPAE)
18H00         Discussion

Vendredi 21/12/2001

09H00         Méthodes d’analyse des politiques par l’Analyse des Prix ( M.PETIT &R.DOUKKALI)
10H45         Pause Café
11H15 nbsp;       Méthodes d’analyse des politiques par l’Analyse des Prix (Suite)
13H00         Déjeuner
14H30         Intégration de l’Agriculture dans le Développement
16H30         Pause Café
17H00         Discussion Générale | Remarques Introductives (S. FUNES, FAO) | Synthèse (J.VERCUEIL)

Samedi 22/12/2001

08H30         Discussion Générale (Suite)
10H30         Pause Café
11H00         Conclusions & Clôture.